Auto-hypnose pour soulager les douleurs

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La santé n’a pas de prix. Des simples maux de tête aux douleurs les plus aiguës, dès que l’on ressent des malaises, le besoin de se soigner devient impératif. Ce besoin de recouvrer la santé, pour mener à bien ses différentes activités, nous conduit à rendre visite aux médecins et parfois aux thérapeutes.

Ces derniers usent de plusieurs moyens pour nous soulager parmi lesquels l’hypnose. Une fois qu’ils l’ont déjà pratiqué, les patients sont en mesure de répéter la manœuvre tous seuls : c’est l’auto hypnose. Découvrez dans cet article en quoi l’auto hypnose peut soulager les douleurs.

Auto-hypnose pour soulager les douleurs

Qu’est-ce que l’auto-hypnose ?

L’auto-hypnose, en termes plus simples est l’hypnose appliquée à soi-même. L’hypnose, elle-même se définit comme un état psychologique particulier qui revêt certains attributs physiologiques et marqués par le fonctionnement de l’individu à un niveau d’attention autre que l’état de conscience ordinaire.

Il peut sous certaines conditions, donner l’apparence du sommeil ou du somnambulisme sans en partager toutes les caractéristiques.

Comment se met-elle en pratique ?

Pratiquer l’auto-hypnose requiert une bonne connaissance de soi et une certaine maîtrise. Il est donc conseillé de débuter par quelques séances encadrées par un professionnel de l’hypnose. Ces séances vous permettront d’explorer l’état hypnotique et de vous familiariser avec la technique.

Une fois que vous êtes habitués, vous pourrez devenir votre propre hypnothérapeute. En règle générale, L’auto-hypnose reprend les règles et les techniques de l’hypnose et se pratique en trois phases :

  • La préparation

Pour entamer le processus d’auto-hypnose, il est important de définir un objectif sur lequel travailler. C’est-à-dire, traiter un problème à la fois. Si l’on souffre par exemple à la fois de maux de ventre et de tête, on consacre une séance distincte à chacun de ces problèmes.

Une fois le problème identifié, on s’adresse mentalement à son inconscient pour le guider vers la résolution de ce problème.

Il est conseillé de pratiquer l’auto hypnose dans une position assise. Vous pouvez donc rester assis sur un fauteuil ou un canapé confortable, les pieds à plat sur le sol et les mains posées sur les cuisses. Ensuite, fermez les yeux et faites le vide. Le tout dans le plus grand silence.

  • L’auto suggestion

L’auto suggestion consiste à envoyer un message à votre inconscient pour l’aider à changer les apprentissages qui vous limitent et dénouer les blocages afin d’arriver à un objectif précis. Ce message doit être un d’ordre imposé à soi-même en utilisant des phrases et des termes positifs.

  • La visualisation

Au cours de cette phase, il faut s’imaginer dans des situations précises, imprimer des images dans son inconscient. Si les mots guident l’inconscient, les images le marquent beaucoup plus profondément.

L’auto-hypnose pour soulager les douleurs

Diverses études ont prouvé le recours à l’hypnose pour le traitement des douleurs telles que : la migraine, les lombalgies et les sciatiques, et les douleurs du colon. L’hypnose va encore plus loin en soulageant les douleurs d’amputation.

L’auto-hypnose, de par ces techniques, contribue au bienêtre de l’individu qui la pratique. Elle peut à cet effet être considérée comme une pratique de méditation. Si vous avez des possibilités de la pratiquer, n’hésitez surtout pas.

Cependant, il est important de noter que lorsque vous pratiquez seul l’auto-hypnose, il vous faut être extrêmement concentrés pour entrer en état d’hypnose.


Lisez aussi:

Auto-hypnose et loi d’attraction

Auto-hypnose régressive pour guérir son passé