Pourquoi pratiquer l’hypnose fatigue ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’hypnose est un état de conscience modifié qui a de nombreux effets sur le corps humain, mais également sur l’esprit. Il s’agit d’une technique thérapeutique qui présente des effets positifs sur le patient. Mais il n’en demeure pas moins qu’elle présente également des effets secondaires.

Parmi eux se trouve la fatigue. On se demande bien pourquoi faire de l’hypnose peut entraîner de la fatigue. Si vous souhaitez tout savoir, voici quelques éléments qui pourront vous aider à y répondre !

Pourquoi pratiquer l’hypnose fatigue ?

L’hypnothérapie permet de relâcher des tensions

Comme déjà mentionné, l’hypnose présente de nombreux bienfaits sur l’organisme. En réalité, il s’agit d’un état qui est bien plus profond que la relaxation du patient. Cela lui permet ainsi de trouver des solutions en ce qui concerne ses blocages.

Même si la principale caractéristique de l’hypnose est d’être relaxante, elle n’en est pas moins rassurante. Cela est dû à la présence de l’hypnothérapeute qui accompagne le patient à chaque étape. Ce professionnel aide son patient à se retrouver dans son monde intérieur.

L’hypnose suppose également un état de transe qui relaxe à la fois l’esprit et le corps. Ce qui engendre une clairvoyance des plus optimales et une bonne compréhension des difficultés internet du patient.

Cela fait que le patient peut se retrouver face à plusieurs obstacles, ce qui lui permettra de trouver les solutions pour les apprivoiser.

C’est justement la raison pour laquelle, pratiquer l’hypnose peut fatiguer le patient. Après une séance d’hypnose, il serait donc tout à fait normal que le patient se sente fatigué, car cela prouverait réellement un changement positif sur son mental.

Cela prouvera aussi que le patient aura dépassé et relâché des tensions qui étaient présentes depuis des mois, voire depuis un bon nombre d’années.

Pourquoi pratiquer l’hypnose fatigue

Même s’il y a plus d’effets positifs que des effets négatifs de l’hypnose, il n’en demeure pas moins que ces derniers sont à prendre en considération. Les effets secondaires de l’hypnose peuvent se décliner comme suit : fatigue, insomnie, crise d’identité, peur et bien d’autres encore.

De façon générale, ces effets secondaires se regroupent en plusieurs catégories. Il y a les problèmes résultant des suggestions involontaires, de l’occultation des problèmes de santé physique, la dépression suicidaire, les crises de panique ou des épisodes psychotiques, et la substitution de symptômes.

En clair, il faut observer que les effets secondaires de l’hypnose et ses complications sont souvent le résultat de sentiments, de pensées ou de comportements inattendus. Cela pourrait se justifier par le fait que les patients n’acceptent pas, ou sont en conflit direct avec les objectifs de l’hypnothérapie.

Dans ce cas, on pourrait supposer qu’il ne serait pas très conseillé de pratiquer l’hypnose sur les enfants. Mais il ne faut pas oublier que les effets secondaires de l’hypnothérapie sont rares. Gardez donc à l’esprit que la plupart du temps, cela est bénéfique.

En définitive, il faut retenir que pratiquer de l’hypnose peut fatiguer pour deux raisons. La première, c’est qu’elle permet de relâcher des tensions qui sont présentes depuis un bon nombre d’années. La seconde implique le fait que le patient ne soit pas en phase avec les objectifs de l’hypnose thérapeutique.


Lisez aussi:

Hypnose ou sophrologie pour lâcher prise ?

Qu’est ce que la méthode d’hypnose ericksonienne ?