Auto-hypnose: comment pratiquer pour que ça marche? (respirer)

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Un mental fort et sain est le meilleur moyen pour jouir d’une bonne santé et se sentir bien dans sa peau. Diverses techniques peuvent être utilisées pour avoir un esprit apaisé.

L’auto-hypnose est l’une de ces techniques utilisées pour favoriser la reconnexion avec le subconscient. Comment la pratiquer pour en voir l’efficacité ? Toutes les réponses dans cet article.

Auto-hypnose: comment pratiquer pour que ça marche? (respir)

Le principe de l’auto-hypnose

L’auto-hypnose est une pratique qui consiste à entrer dans un état de relaxation avec soi-même sans aucune aide externe. Elle vous permet de mieux gérer certaines situations désagréables très rapidement et efficacement.

Le principe est simple : vous êtes momentanément isolé de tout le monde et vous communiquez avec votre être intérieur.

Cet exercice créé une maîtrise parfaite de vos pensées et une résolution de vos inquiétudes. Ses bienfaits sont multiples que ce soit sur la santé mentale ou sur la santé physique. En effet, l’auto-hypnose peut être pratiquée pour :

  • diminuer le stress,
  • apaiser les douleurs,
  • aider à perdre du poids,
  • ou changer les comportements désagréables.

L’avantage se situe dans le fait qu’on peut la pratiquer dans n’importe quelle situation et à n’importe quel moment.

Découvrez à présent, quelques techniques que vous pouvez essayer pour une meilleure pratique de l’auto-hypnose.

Débuter avec une respiration abdominale

La respiration est la base de toute méditation. Lorsqu’elle est profonde, elle vient de l’abdomen et remplit entièrement les poumons. Elle implique un relâchement des muscles et par ricochet une sensation de détente.

Elle est essentielle pour l’auto-hypnose, car elle éveille le système nerveux parasympathique. De plus, une respiration calme et lente diminue les tensions et trace le chemin d’une méditation réussie.

Que ce soit en position assise, debout ou couchée, cela revient au même. Vous devrez rechercher le confort dans votre posture. Lorsque vous atteignez une sérénité mentale, aucun facteur externe n’aura d’influence sur vous. C’est comme si vous vous coupez du monde.

Pour bien pratiquer : se focaliser sur un objectif

Voulez-vous mieux dormir ? Une phobie ne cesse de pourrir votre quotidien ? Votre agressivité devient-elle nuisible et vous aimeriez mieux gérer les crises ? L’auto-hypnose est le coup de pouce dont vous avez besoin.

Concentrez-vous sur cet objectif et visualisez le résultat escompté.

Si vous voulez arrêter de fumer ou perdre quelques kilos, il suffit de prononcer de façon répétitive (au moins cinq fois) une pensée positive qui milite dans le sens de votre objectif. Vous verrez vos problèmes se minimiser et vous aurez le pouvoir de décider de leur sort.

Faire preuve d’une véritable patience pour que ça marche

L’auto-hypnose n’est pas un tour de magie. N’attendez donc pas une apparition stupéfiante d’un quelconque changement. L’action de cette pratique sur le cerveau a été scientifiquement prouvée. C’est pour cela que votre perception d’une situation agit sur le système nerveux et modifie l’activité cérébrale.

Lorsque vous ressentiez de l’air envahir vos poumons grâce à l’exercice de respiration profonde, sachez que vous êtes sur la bonne lancée. Concentrez-vous ensuite sur les pensées positives plutôt que sur les émotions douloureuses.

Les effets se remarquent progressivement et les manifestations diffèrent d’un individu à un autre. Assurez-vous d’aborder l’auto-hypnose avec un esprit ouvert.

Pour finir, l’auto-hypnose est une forme de méditation très agréable et qui porte des fruits. Les exercices respiratoires sont recommandés, cependant, le moyen parfait de la pratiquer n’existe pas encore. Avec un peu de persévérance et de motivation, vous trouverez sûrement la méthode qui vous est adaptée.


Lisez aussi:

Auto-hypnose : comment surmonter la peur de parler en public